Mots-clefs

, ,

Juste un hommage à toutes ces personnes mortes pour quelle cause, au nom de quoi et de qui donc?

_________________________________

J’aurai pu être un de ces hommes morts en priant ou morts en sortant de la mosquée ou morts carbonisés dans leurs voitures parce que malchance, ils étaient là au mauvais endroit à la mauvaise seconde.

Oui au Liban comme dans tant de pays déchirés (Irak, Syrie, Afghanistan, Pakistan…) il y a les bonnes et les mauvaises secondes, les bons et les mauvais endroits. La faute à pas de chance, la faute aux Américains, aux Russes…la faute au monde entier?!

Quand on a de la chance, on ne meurt pas dans un attentat au Liban

Quand on est dans sa voiture et que l’on sent une atmosphère anormalement calme, à quelques dizaines de mètres de la mosquée al-Taqwa près du nahr Abou Ali, on ralentit, on se demande pourquoi cette route-là précisément est si désertée, pourquoi le flux des autres voitures semblent éviter de s’y engager…

Une question qui est comme un instinct ultime de survie: la voiture roule prudemment et le feu prend en silence tout d’abord,les flammes surgissent tout en haut de la mosquée et du bâtiment voisin. Puis le souffle de l’explosion, violente, sourde, que l’on a pu entendre à plus de dix kilomètres de là. Une pluie de cendres sur la voiture, vite tourner et s’éloigner, continuer son chemin au travail par une autre route.

Cette fois, cette fois encore la chance était du côté du conducteur, à quelques secondes près.

Mauvais endroit, mauvais timing pour tant d’autres, conducteurs-passants et personnes rentrées prier.

Juste un hommage, avant que la cacophonie vaine et néfaste de tous les « responsables » politiques ne reprenne le dessus et ne recouvre d’oubli les personnes mortes pourquoi? Pour quelle sombre cause?

Ne les appelez pas des « martyrs », vous les tuerez une seconde fois. Laissez-les donc dans leur mort comme ils l’étaient de leur vivant, des citoyens victimes de vos divisions, de vos mensonges et de vos ententes secrètes.

Publicités