Mots-clefs

, , , ,

 

À l’école, j’avais une copine musulmane qui me prenait par la main pour aller assister à la messe avant les cours, moi qui n’avais pas envie de le faire chaque matin. Elle avait une belle voix et aimait chanter les prières.
À la faculté, mon ami musulman m’a secourue avec beaucoup de courage lorsqu’un inconnu mal intentionné me poursuivait.
Avant d’entrer dans le bloc opératoire pour accoucher de mon fils, c’est une infirmière musulmane qui m’a promis de mettre l’icône de Jésus et Marie que j’avais prévue sous l’oreiller de mon bébé lorsqu’il naîtra.
Quand mon voisin chrétien après un grave accident a eu besoin de plaquettes de sang, le premier donneur fut son camarade musulman, et il a survécu.
Le plus beau mariage auquel j’ai assisté c’était entre un chrétien et une musulmane il y a vingt ans, et ils sont toujours de beaux amants.
Au bureau, mes collègues musulmans décoraient avec moi le sapin de Noël et je fus l’invitée d’honneur de leurs iftars.
Lorsque je signais mon roman, c’est mon amie musulmane qui, les larmes coulant sur ses joues m’a dit « tu rendras fier Notre pays ».
À Harissa, je vois des femmes voilées prier aux pieds de la Sainte Vierge, et à Annaya devant la statue de Saint Charbel, je vois des Fatma prendre des Mohamad en photos.
Dans mon pays, les musulmans jouent en harmonie avec les chrétiens dans l’orchestre philharmonique, dans les cafés ils discutent ensemble littérature, peinture, théâtre, histoire et poésie… et dans le même champ de bataille, ils meurent en défendant notre terre.
Ceux-là sont les musulmans que je connais.
Phobie? De qui? De quoi?
Peu importe si l’on trinque avec du vin ou du jellab, pourvu qu’on le fasse à la santé de notre pays, avec et par Amour, l’essence de nos religions et ne nous jugeons pas sur nos livres sacrés, mais sur notre humanisme…
Solidaires face au Mal, cette armée du diable qui n’a que la terreur pour religion, restons tolérants et ne cédons pas au fanatisme qui gagne ailleurs… et pour l’amour du Liban, gardons la main dans la main, chrétiens et musulmans…

Oum Omar du Liban

Maya Elias NASSAR : auteure de Femme Natale, un livre indispensable pour comprendre l’âme (des gens) du Liban. Editions Noir, Blanc etc. 2015, Beyrouth

https//noirblancetc.com pour toute commande en ligne

 

Publicités