Mots-clefs

(Crédit Photo: Ammar Abd Rabbo- Alep 2014)

Un massacre de lettres…

Les mots, j’en avais fait mon affaire. Ils ont toujours été mes plus fidèles compagnons, en temps de guerre comme en temps de paix.

Pourtant, force est de constater que sur ces 26 soldates constamment en veille, ce soir seules quatre d’entre elles répondent présentes à l’appel.

A L E P.

Ces quatre lettres constituent désormais l’ensemble de mon alphabet.

Ma tête s’est vidée de tout ce qui n’est pas Alep…

Ma plume tourne en rond. Mon stylo crache de l’encre rouge. Mon clavier pleure des larmes de sang.

Mon alphabet s’est fracassé à Alep. Il s’est pris un tir de missile.

Il s’est désagrégé lettre après lettre.

Le massacre a été très méthodique.

De A à Z. En qwerty et en azerty.

La faux s’est cependant acharnée sur la lettre H.

Il fallait bien saigner et signer la fin de l’Humanité.

Voilà qui est fait.

Ce n’est pas un massacre de lettres.

C’est un massacre de l’être.

Je suis une femme de l’être…

Publicités