SOS Liens Associations pour l’aide d’urgence aux réfugiés syriens au Liban

Vivre, survivre dans un “camp” par tous les temps dans l’est de la Béqaa (Liban).
Qu’on soit syrien, libanais ou palestinien ou estonien, on a tous le même sang qui se glace.

Les conditions de survie, inhumaines, indignes, indécentes perdurent depuis des années. Il ne fait pas bon être Syrien au Liban – et encore moins réfugié syrien et pauvre, survivre sous une tente par tous les temps, très froid en hiver (à en mourir), très chaud en été, parce que les organismes des plus faibles sont encore fragilisés.

Voici une petite liste de contacts sérieux, de confiance, pour qui voudrait envoyer de l’aide depuis le Liban ou de n’importe quel pays. Merci à tous, votre solidarité est précieuse.

1- https://www.justgiving.com/crowdfunding/lebanonbekaa?utm_source=facebook&utm_medium=socpledgedesktop&utm_content=lebanonbekaa&utm_campaign=post-pledge-desktop&utm_term=yQPVmd6Ez&fbclid=IwAR14gsADmruCxW72NbjaBTX-IuVxe6ZuxomuMrWeNPHKOSjqQSCY6UPJWY4

2- https://molhamteam.com/campaigns/130?fbclid=IwAR3gEKeNvXUg4TuSRFELqSHtgVL75Rn_dftB4FycVjR7_ZgG3yEjit0xtpg

3 – https://www.lepotcommun.fr/pot/d7tthd17

4 – Appel urgent : en raison de la rude situation météorologique actuelle (tempête de neige), la plupart des tentes dans la Béqaa sont inondées par les pluies et la neige. Plusieurs assos et Ong apportent leur aide urgente pour mettre les familles à l’abri et pourvoir en produits de première nécessité (couvertures, chaussures, repas, chauffage etc.).

Toute aide est bienvenue. Contact téléphone: 81 80 88 75 ou 76 76 62 35

نداء مشترك وعاجل:
نظرا لسوء حالة الطقس مع حلول العاصفة، غرقت معظم المخيمات في منطقة البقاع بمياه الامطار والثلوج ما اتت به من سيول. تقوم عدد من المنظمات والمبادرات الانسانية:
Sawa for Development and Aid – سوا للتنمية والإغاثة
بسمة وزيتونة – Basmeh & Zeitooneh
فريق ملهم التطوعي Molham Volunteering Team
House Of Peace – دار السلام
Women Now For Development
Basamat For Development in Lebanon
وفريق عيون سوريّة، وغيرها بتقديم مختلف أشكال الدعم للعائلات المتضررة. تقوم اعداد كبيرة من العائلات بالانتقال إلى مراكز إيواء يتم تحضيرها لاستقبالهم، وهناك حاجة كبيرة للمتطوعين ومواد التدفئة والحرامات. يقوم فريق دار السلام بتحضير وجبات غذائية في منطقة بر الياس في مقر جمعية بصمات لايصال الوجبات إلى مدرسة الحروف في بر الياس أو أي مركز آخر تدعو له الحاجة. للتواصل يرجى الاتصال على الرقم التالي: 81808875
أو 76766235

Dear all
The storm that has hit Lebanon a few days ago and ongoing has led to devastating conditions on Syrian refugee camps, esp. in the Bekaa Valley. The infrastructure didn’t help, the tents flooded and the roofs collapsed. People are literally under the rain and snow. We at SAWA for development and aid have opened all our centres and schools for them to stay in and are, and trying to support the kids and elderly especially. We urged and are urging all other centres, mosques and churches to do the same.

We will be needing your support to help those people… our brothers and sisters… under snow and rain… in very dire situation.

We need donations to distribute:
Blankets
Wood for heat
Fuel
Clothes
Mattresses
Carpets

And we need food!! People haven’t eaten for days and still days to come… we need at least 2000$ per day so that the families in our centres get one meal per day… this is the minimum but hundreds of thousands of families are left without food too.

Let’s share mercy amongst each other so that we all have mercy from above!

You can contact me or the office numbers below or donate online!

Online:
www.sdaid.org/donate

Phone:
+961 1 370 179
+961 70 888 407
Email:
comms@sdaid.org

Thanks, and May our hearts stay warm!

مرحبا جميعا
العاصفة يلي صرلا كم يوم ومكفّية ادّت لأضرار كبيرة بالمخيمات السورية بالبقاع وبمناطق تانية. الخييم طافت، والبنى التحتية ما أسعفت… والشوادر طارت وصارت الناس نايمة تحت الشتا والتلج… فريقنا بمنظمة سوا للتنمية والإغاثة عم يحاول يأسعف الناس… خاصة الكبار والأطفال… فتحنا مراكزنا كلها للايواء وعملنا نداء ل كل الجمعيات تعمل نفس الشي…

رح نكون بحاجة دعمكن مشان نقدر نساعد هالناس … اخواتنا… يلي تحت التلج والشتي… ويلي وضعا عنجد بيقطع القلب…

نحنا بحاجة لتبرعات مادية وعينية لنقدر نوزع:
حرامات
بطانيات
خشب للتدفئة
مازوت
تياب
فرشات
سجاد

وبحاجة اكل! بمراكزنا لازم نوزع اكل على هالعوائل بشكل يومي… تقريبا ٢٠٠٠ دولار يوميا كحد ادنى وجبة وحدة مشان يقدرو يكفو يومهن… واكيد في حاجة اكتر من هيك بكتير… وفي ناس برّات المراكز كمان بحاجة غِذا…

خلونا نرحم بعض ع هي الأرض،… ارحموا من في الأرض يرحمكم من في السماء

للتبرع تواصلو معي بشكل مباشر او عأرقام الجمعية او فيكن تتبرعوا اونلاين من خلال الموقع.

لمن يرغب بالتبرع، يمكنكم التبرع على الرابط التالي:
www.sdaid.org/donate
.
أو يمكنكم التواصل معنا على:
الهاتف:
+961 1 370 179
+961 70 888 407
البريد الإبكتروني: comms@sdaid.org

شكرا، وانشالله قلوبنا بتبقى دافية!

 

  • Les photos et la vidéo sont prises des pages Facebook et Twitter de différents contacts, elles sont faites par des résidents et/ou des associatifs.

Publicités

Le don du glas – Patrick Chamoiseau

« Frères migrants, qui le monde vivez, qui le vivez bien avant nous, frères de nulle part, ô frères déchus, déshabillés, retenus et détenus partout, les poètes déclarent en votre nom que le vouloir commun contre les forces brutes se nourrira des infimes impulsions. Que l’effort est en chacun dans l’ordinaire du quotidien. Que le combat de chacun est le combat de tous. Que le bonheur de tous clignote dans l’effort et la grâce de chacun, jusqu’à nous dessiner un monde, où ce qui verse et se déverse par-dessus les frontières se transforme là même, de part et d’autre des murs et de toutes les barrières, en cent fois cent fois cent millions de lucioles! – une seule pour maintenir l’espoir à la portée de tous, les autres pour garantir l’ampleur de cette beauté contre les forces contraires ». (Déclaration des poètes, Patrick Chamoiseau in Frères Migrants)

Mais, alors que bien des pays pauvres recueillent tant bien que mal des migrations massives, les Etats-nations d’Europe préfèrent dire à la vie qu’elle ne saurait passer. Eux qui ont tant migré, tant brisé de frontières, tant conquis, dominé, et qui dominent encore, veulent enchouker à résidence misères terreurs et pauvretés humaines. Ils prétendent que le monde d’au-delà de leurs seules frontières n’a rien à voir avec leur monde. Qu’il n’est pas de leurs oeuvres et pas de leur devoir. Ils lui opposent les dissuasions d’une mort autorisée, filmée à angles choisis, médiatisée chaque jour. Ils élèvent l’attestation d’un impossible sur des monceaux de cadavres et consentent à l’abandon de tout un océan aux vocations des cimetières. Le berceau de leur civilisation est devenu une tombe. Ils ont tout essayé, pactisé avec les infamies, ici avec le diable turc, là avec la déroute grecque, plus loin ils ont forcé la faiblesse italienne, et pour le reste ils ont peuplé leurs rives de démons mercenaires. Cela se voit légitimé par des équilibres économiques, des seuils de tolérance, des préventions sécuritaires contre le terrorisme, de la Raison d’Etat alliée aux indigences du pragmatisme politicien. Ils arguent d’identités menacées par des hordes dissolvantes. Ils disent que rester hors d’atteinte est la seule réponse possible à ce qui n’est qu’un début d’invasion.

L’Europe envisagée comme solitude au monde! L’Europe, amputée de sa propre mémoire, se voyant née d’elle-même, se nourissant d’elle-même, achevée en elle-même sans besoin de l’Humain!…

Pourtant, en son sein même, l’imprévisible surgit. Quelques êtres humains – je parle des gens de l’ordinaire, sans titre et sans blason – s’éveillent malgré tout à quelque chose en eux. A l’instar des migrants, ils inventent au-devant de leur propre humanité d’intraitables chemins. Sans attendre un quelquonque horizon, ils recueillent et accueillent des ombres des spectres des silhouettes qui traversent les projecteurs et les obstacles éblouissants. Ils se portent vers eux, sans lumière, sans audience, avec juste un rien d’humanité tremblante. Se faisant eux-mêmes et audience et infime lumière, ils donnent leur lit, leur petit déjeuner, leurs habits, leur temps, leur solitude aussi. Casa nostra, casa vostra! Chants, danses, musiques, petites choses petits gestes petits mots qui recèlent sans doute l’éclat tenu d’un autre monde : une intuition qui désavoue les vérités ténébreuses et puissantes. Casa nostra, casa vostra!

Quand l’Humain n’est plus identifiable par l’humain, la barbarie est là. Pas une tribu, pas une nation, pas une culture ou civilisation qui n’ait en quelque heure essaimé sous le désir ou la contrainte. Qui n’ait en quelque moment de ses histoires vu une partie d’elle polliniser le monde. Ou qui n’ait accueilli ou n’ait été forcée de recevoir ce qui provenait d’un bout quelquonque du monde, puisant au monde autant que se donnant au monde, s’érigeant en source en asile et refuge, ou réclamant et asile et refuge.

Pas une.

Homo sapiens est aussi et surtout un Homo migrator.

Dès lors, l’homme campé sur son seuil qui ne reconnaît pas l’homme qui vient, qui s’en inquiète seulement, qui a peur sans pouvoir s’enrichir de cette peur, et qui voudrait le faire mourir ou le faire disparaître, est déjà mort à lui-même. Il a déjà disparu en lui-même, de sa propre mémoire, de sa propre histoire, et à ses propres yeux. C’est lui-même qu’il ne reconnaît plus. C’est avec la crainte de lui-même qu’il se menace. C’est de lui-même qu’il se protège, et c’est lui-même qui se condamne à ce naufrage qu’il craint. En la matière humaine, et dans celle du vivant, le glas ne connaît que tous les horizons, il sonne d’emblée pour tous et pour chacun, de part et d’autre des murs, à commencer par celui qui l’actionne. Le don qui lui rétorque connaît la même ampleur.

 

  • Ce texte est un chapitre du livre Frères Migrants, collection Points, 2018. Idem pour l’extrait de la Déclaration des Poètes)
  • Copyright de la photo: Jane Sautière

 

  • La publication du Manifeste pour une Europe solidaire et migrante vient donner une dimension concrète, « en acte », à l’horizon des élections européennes de juin 2019 (et dans le contexte de pays européens de plus en plus tentés par le fascisme et les politiques sociales les plus extrêmes), de ce texte de poétique politique de Patrick Chamoiseau. Celui-ci fait partie, naturellement, des principaux signataires et appuis de ce beau Manifeste citoyen. On peut suivre la génèse de cette initiative européenne et aller sur le site Europe Solidaire Migrante, où chacun peut signer le Manifeste et se tenir informé.

 

« Capharnaüm » : une plongée en apnée dans l’indicible… – par Bélinda IBRAHIM

  Le tapage médiatique autour du film, dès qu’il avait été nominé pour la palme d’or à Cannes, l’avait précédé. Il était entendu que ce serait un film qui dérangerait, qu’il ne s’agissait nullement d’un conte de fées, mais d’un décompte de faits, bien réels et douloureux. J’étais au courant de tout cela lorsque je […]